Vivalto Sport, objectif santé, sport et performance

Vivalto Sport

Ouvert à Saint-Grégoire en janvier 2019, le centre Vivalto Sport accueille sportifs expérimentés, professionnels et occasionnels avec des infrastructures adaptées à tous. Nous avons poussé les portes afin d’en savoir plus entre musculation, sport aquatique et suivi médical.

La Bretagne est une terre de bien être, de sport et aussi de découverte.  Il n’en fallait pas plus au groupe Vivalto Santé pour lancer sa structure à Saint-Grégoire proposant un bâtiment d’envergure regroupant un plateau technique, un centre aquatique et un espace consacré aux soins et aux différents thérapeutes y intervenant. Regrouper les compétences, autour du sport, de la remise en forme mais aussi de la performance, voilà donc le pari mené par Christophe Gicquel et ses équipes depuis bientôt deux ans.

« Ici, c’est une salle de sport de haut niveau pour tous les niveaux ». D’entrée, Maxime, salarié du site et guide de notre visite du jour, donne le ton en nous faisant pénétrer sur le « plateau technique » après être passé par les sourires de l’accueil. Le lieu est plaisant, calme, avec vue sur la campagne et la verdure via de grandes baies vitrées, sans musique forte et étourdissante. En entrant dans la salle, une balance Hi-Tech nommée In Body, passage obligé toutes les six semaines pour vérifier l’évolution du travail en termes de masse musculaire, d’hydratation, de perte de poids. Un petit bijou de technologie : « Le poids, c’est avant tout une question de ressenti, d’accord avec soi, bien plus qu’un chiffre qui ne veut rien dire quand on ne sait pas ce qu’il signifie. Il faut savoir l’expliquer et cet outil est précieux pour nos coachs afin de recueillir les informations pour adapter au mieux les programmes ». Les outils habituels de salle de musculation classique, entre vélos, tapis de course, appareils de musculation, vélo elliptiques sont-là mais on remarque aussi quelques particularités, comme l’absence totale de miroirs : « Ici, il n’y a pas de miroir, par exemple. Les gens ne viennent pas chez nous pour le culte de l’image, du corps. L’idée est que chacun puisse faire du sport à son niveau, selon les compétences et ses possibilités. ». Des appareils moins habituels sont aussi présents : l’un (appareil ISOCINETIQUE) destiné à ré-athlétiser après une grosse blessure, genou notamment, l’autre pour pouvoir courir en apesanteur sur un tapis de course haute technologie.

Découvrez la suite du reportage dès mardi dans vos points de dépôts habituels.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*