Foot-Débat : Quel avenir pour M’Baye Niang ?

Interviewé hier soir dans le Canal Football Club, c’est un M’Baye Niang détendu face camera qui a répondu avec franchise. Le numéro 11 du Stade Rennais a d’abord fait l’éloge de son ancien président, Olivier Létang : « Franchement, j’ai trouvé Olivier Létang qui est venu me chercher, qui avait un projet pour moi qui a été mis en place, parce que personnellement, je marche à l’affectif. Donc, je vois un mec qui est dur mais qui sait être aussi, on va dire, comme un papa, qui te fait comprendre les choses. Alors c’est plus facile, tu donnes le meilleur de toi-même et j’avais envie de donner le maximum pour qu’Olivier essaie d’être content de moi, c’était un pari osé. » Pas de long discours en revanche à propos Julien Stéphan, tout aussi responsable des belles prestations du joueur depuis son arrivée…

Ensuite, place à l’interview « C’est mieux ailleurs », guidée par Raphaël Domenach, où Mbaye Niang est loin de contredire son interlocuteur visiblement peu passionné par le Stade Rennais… Si ce n’est le PSG (toujours évoqué dans chaque interview du CFC au moment de parler transfert, avec cette idée d’eldorado pour n’importe quel joueur pro qui se respecte), c’est donc Marseille, éternel « grand club », qui est évoqué : « C’est vrai que c’est flatteur, il n’y a pas de fumée sans feu, donc il y a eu des discussions mais aujourd’hui, il n’y a rien de concret, je ne vais pas mentir, je n’ai pas signé et Marseille a aussi des problèmes à régler. Mais si j’ai le projet sportif comme je l’ai eu à Rennes, pour moi baisser un peu mon salaire ne me dérange pas, parce que je vais prendre du plaisir. Oui, c’est un club qui m’intéresse, c’est un club qui a une belle histoire, des supporters chauds comme j’aime bien. Si ça doit se faire, ça sera avec grand plaisir et quoi qu’il arrive, le Stade Rennais restera dans mon cœur, car c’est un club qui m’a relancé. » L’Angleterre serait aussi, toujours selon le joueur, à l’affût : : « En France, il y a des clubs qui sondent, qui essaient de savoir sous quelles conditions je pourrais venir comme à l’étranger, en Angleterre, tous les clubs cherchent des attaquants. Je trie, à la fin, il n’en restera qu’un. Aujourd’hui, tout le monde parle de Marseille parce que c’est vrai, ma femme est de Marseille, j’aime bien Marseille, je suis souvent à Marseille, donc pour les gens, c’est Marseille. Donc oui, Marseille, j’aime bien, mais il y a d’autres clubs qui aujourd’hui peuvent me plaire autant. ».

Et vous supporters et observateurs du Stade Rennais, d’autres avant-centres pourraient-ils vous plaire autant ? Peut-on toujours construire un avenir européen et envisager une continuité dans l’ambition du club avec un joueur ne cachant pas ses envies d’ailleurs ? Si celles-ci sont tout à fait respectables et entendables, collent-elles avec le projet rennais pour lequel l’envie de mouiller le maillot « Rouge et Noir » et de combattre pour lui sont primordiales ? Nous attendons vos avis !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*