Hand-SGRMH : Jour « sans » au Pouzin

Alors qu’elles avaient juste parfaitement démarré leur phase de Playdowns en dominant de la tête et les épaules Clermont, les Roses du Saint-Grégoire RMH sont hélas passées à travers en Ardèche face au Pouzin, à 850 km de chez elles…

Les filles d’Olivier Mantès démarrent pourtant parfaitement la partie, avec trois jets de sept mètres convertis par Apolline Feuvrier. Bien en place mais buttant sur une gardienne locale déjà dans son match, les Bretilliennes virent en tête au quart d’heure de jeu (5-6). Le suite, hélas, n’est pas du même tonneau et les Ardéchoises se réveillent pour prendre les devants et ne plus jamais les lâcher (11-9,mt).

Le long trajet, la fatigue d’une saison harassante et la blessure en cours de match de Mélissa Delalande semblent de trop en seconde période pour les joueurs du SGRMH, qui ne parviennent pas à recoller au score. Pire, le Pouzin s’envole dès les premières minutes (16-12,35′) pour creuser un écart définitif tout en soignant le goal-average particulier, qui pourrait s’avérer décisif dans trois semaines à la Ricoquais pour le match retour…avec du public !

Vaincues (22-16), les Grégoriennes se retrouvent ainsi à égalité parfaite dans leur groupe, Noisy ayant été vaincu d’une courte tête à Clermont. Avec un déplacement en Auvergne avant de recevoir Le Pouzin fin mai, le SGRMH garde son destin en mains, à la faveur, notamment, du goal-average particulier sur Noisy. Si rien n’est perdu avec cette défaite, les Roses vont encore devoir cravacher pour gagner le droit de rester en D2 l’an prochain.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*