Foot : SRFC – Monaco : Ils sont renversants !

Ce Stade Rennais, décidément, n’en finit pas de nous épater, de renverser des montagnes et de jouer avec le cœur de ses supporters !

Avec une composition en 4-3-3 sans surprise au coup d’envoi, portée sur l’offensive, Julien Stéphan affichait l’ambition claire et nette d’aller chercher une équipe monégasque plutôt séduisante sur ce début de saison.

La première période prouve les bonnes dispositions du moment des joueurs de la Principauté, avec une ligne défensive très haute bloquant totalement toute possibilité de profondeur pour les Rennais. Sur son côté, Ruben Aguilar multiplie les allers-retours et pose de gros soucis à l’arrière-garde. En face, Faitout Maouassa tente plusieurs débordements, mais sans réussir à créer de grosses occasions. Monaco est plus serein dans ses possessions de ballon et multiplie les coups de pieds arrêtés. C’est sur l’un d’eux que Wissam Ben Yedder ouvre son compteur but pour cette saison, profitant d’une mésentente grossière entre Damien Da Silva et Steven N’Zonzi sur un renvoi pourtant anodin à gérer.

En seconde période, au cœur d’un temps fort rennais, le buteur international français est tout proche du doublé, encore une fois en embuscade mais sa frappe puissante trouve la barre transversale de Romain Salin. A ce moment-là, la chance a déjà choisi son camp et Rennes entame une dernière demi-heure de feu. Une frappe fouettée parfaite de Benjamin Bourigeaud depuis l’extérieur de la surface s’écrase sur le poteau de Benjamin Lecomte, totalement battu (63′) . Quelques minutes plus tard, Martin Terrier et Serhou Guirassy se gênent de la tête pour trouver la lucarne de Lecomte, pourtant battu. La sentence est proche de tomber pour les joueurs de Nico Kovac et Julien Stéphan use de changements et de mots forts pour pousser ses joueurs. Adrien Truffert, entré en jeu à la place de Faitout Maouassa, sorti sur blessure en première période, centre parfaitement et trouve Steven N’Zonzi, qui de la tête, inscrit son premier but en championnat de France. A dix minutes du terme, voilà les « Rouge et Noir » fidèles à leurs habitudes, décisifs dans le dernier quart d’heure. Et ce n’est pas terminé ! Dans les arrêts de jeu, nouvelle situation dans la surface monégasque. Martin et Disasi restent au sol mais Martin Terrier ne s’en émeut guère et sert… Adrien Truffert, qui s’offre le premier but de sa carrière pour sa première au Roazhon Park d’une frappe sur laquelle Benjamin Lecomte n’est pas exempt de tout reproche. Malgré la jauge à 5000, l’ambiance donne l’impression d’un stade plein et celui-ci exulte au coup de sifflet final. Une fois encore !

Ce Stade Rennais est décidément renversant, et inoxydable… et de nouveau leader de Ligue 1, en attendant le Nantes-Saint-Etienne de demain soir. Pour une fois, un petit coup de main des voisins canaris serait le bienvenu avant un alléchant Saint-Etienne – Rennes samedi prochain à 17 heures.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*