NARCISSE RIMBAULT : “ENVIE DE TERMINER MA CARRIÈRE EN BEAUTÉ”

Crédit Photo : Oval Image

A 34 ans, il est l’un des anciens de la belle équipe rheusoise, ayant tout connu à Beuffru. Alors qu’il devrait raccrocher à l’issue de cette saison, Narcisse Rimbault compte bien terminer en beauté, au sein d’une équipe en plein progrès, malheureusement de nouveau stoppée par l’épidémie de Covid-19.

Le Rheu après une saison passée compliquée semble s’être réinventé cette année. Quelles sont selon toi les raisons de ce renouveau ?

Il y a plusieurs paramètres qui nous permettent d’aller beaucoup mieux, à commencer par notre staff, qui a su insuffler un vent nouveau. La dynamique est bonne, aux entraînements comme en match et ce groupe fortement renouvelé s’est trouvé. Les nouveaux qui sont arrivés, nous les connaissions pour la grande majorité très bien, que ce soit par leur passé d’anciens Rheusois ou au gré des soirées passées ensemble autour du rugby ces dernières années Il n’y a pas eu de difficulté à créer une vraie ambiance de potes mais aussi de travail dans ce vestiaire.

Certains résultats laissent pourtant un goût amer, il y avait parfois mieux à faire…

Ne faisons pas la fine bouche, notre début de championnat est déjà très positif, surtout au regard de la saison que nous avons vécue l’an passé. Nous aurions pu faire basculer certaines rencontres. Il reste à acquérir les automatismes et les relations techniques entre chacun de nous. Cela prend forcément quelques mois. L’arrêt des compétitions est très préjudiciable. Ces fameuses connexions commençaient à opérer.

L’arrêt total des compétitions amateurs, ainsi que des entraînements, est ainsi un vrai coup dur…

Comme au printemps, c’est désormais tout le monde chez soi avec un programme à respecter à la lettre pour être opérationnel à la sortie de ce second confinement. Il faut être raisonnable. Il y a bien sûr la frustration du sportif qui ne peut plus pratiquer sa passion mais il y a bien pire que nous à côté, ce sur tous les plans. Nous ne pouvons pas, dans notre position, demander de passe-droit. A chacun de travailler dur individuellement en attendant la reprise des entraînements et peut-être, de la compétition en janvier. J’espère que tout le boulot accompli depuis cet été ne sera pas perdu mais il est sûr qu’il faudra être vigilant, notamment sur le plan athlétique.

Tu vis cette saison une vraie reconversion, en passant du poste de trois quart centre à celui de troisième ligne. Comment le vis-tu ?

C’est un vrai kif, sincèrement, je reviens à mes premières amours car j’ai joué en équipes jeunes sur ce poste. Il faut plus aller au cœur du jeu, s’envoyer et j’apprécie beaucoup de terminer là. Avant, j’étais plus dans la lecture tactique du jeu, moins au cœur de la bataille. Ce changement de poste m’a donné une motivation supplémentaire.

Tu connais bien ton coach, Martin Lagarde, avec qui tu as joué. Comment juges-tu ses débuts ?

Sincèrement, il s’en sort super bien et il est taillé pour ça. Son discours est positif et son travail très intéressant. Même si c’est un pote de longue date, comme c’est le cas avec beaucoup de joueurs dans l’effectif, nous faisons tous la part des choses. Hors des terrains, c’est un ami, une fois dessus, c’est le coach, avec tout le respect et l’écoute que nous lui devons. A titre personnel, j’apprécie beaucoup les conseils qu’il me donne sur le poste, qu’il a longtemps occupé. C’est un plus incontestable dans le plaisir pris sur le terrain.

Collectivement, l’équipe semble intéressante et taillée pour s’imposer durablement dans la première partie du classement, c’est ton sentiment ?

Franchement, oui. Le championnat est homogène cette année, on voit bien qu’il n’y a pas beaucoup de marge d’un match à l’autre, pour personne. Notre collectif progresse et je suis certain qu’avec les automatismes, on sera très difficiles à bouger. Nous savons que les phases finales sont annulées, qu’il n’y aura pas de play-offs. Sinous pouvons terminer la saison le plus haut possible, pour le plaisir, en assurant rapidement le maintien, ce serait parfait.

Tu as d’ores et déjà annoncé que tu t’arrêterais à l’issue de la saison. Une décision irrévocable ?

A ce jour, c’est mon souhait. Je ne suis plus tout jeune et plein d’autres projets hors des terrains m’attendent. Dans mon domaine professionnel, je suis docteur en antenne, il y a beaucoup de choses à faire et à découvrir. Sur le terrain, j’ai l’envie de terminer en beauté, sur le terrain au printemps prochain tant qu’à faire.

Pour découvrir la suite de votre Rennes Sport, n’attendez plus et téléchargez-le directement sur notre site sur l’onget « Le Journal« 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*