Hand- CRMHB : Les effectifs de Lidl Starligue (Partie 1/4)

La nouvelle saison à venir, disputée à 16 équipes, devrait démarrer le 23 septembre, en l’heure actuelle. Afin de faire un peu mieux connaissance avec un championnat que retrouve les Irréductibles Cessonnais un an après seulement, petit tour des effectifs. Premier regard sur les prétendants au TOP 5.

PARIS-SG 
Gardiens (2) :
 Vincent Gérard, Yann Genty (Chambéry).
Ailiers gauches (3) :
 Mathieu Grébille (Montpellier), Dylan Nahi, Adama Keita.
Arrières gauches (2) :
 Mikkel Hansen (DAN), Elohim Prandi (Nîmes).
Demi-centres (2) :
 Nikola Karabatic, Sadou N’Tanzi.
Arrières droits (2) :
 Nedim Remili, Dainis Kristopans (LET, Berlin, ALL).
Ailiers droits (2) :
 Ferran Solé (ESP, Toulouse), Benoît Kounkoud.
Pivots (3) :
 Luka Karabatic, Kamil Syprzak (POL), Henrik Toft Hansen (DAN).
Défenseur (1) :
 Viran Morros (ESP).
Entraîneur :
 Raul Gonzalez.

Départs : Sander Sagosen (Kiel, ALL), Rodrigo Corrales (Veszprem, HON), Luc Abalo (Elverum, NOR), Gudjon Valur Sigurdsson (retraite), Kim Ekdahl du Rietz (retraite), Edouard Kempf (Toulouse).

Notre avis : Forcément, avec les moyens qui sont les siens, le PSG reste l’archi-favori et sera focus sur l’Europe où il court toujours après la consécration en Ligue des Champions. Pour autant, difficile pour les autres prétendants au titre d’espérer renverser une équipe qui a perdu Sander Sagosen et Luc Abalo mais récupéré Elohim Prandi et Mathieu Grébille. Du lourd !

MONTPELLIER


Gardiens (2) :
 Marin Sego (CRO), Kevin Bonnefoi.
Ailiers gauches (2) :
 Hugo Descat, Lucas Pellas (SUE, Lugi).
Arrières gauches (3) :
 Jonas Truchanovicius (LIT), Gilberto Duarte (POR), Benjamin Bataille (Ivry).
Demi-centres (2) :
 Diego Simonet (ARG), Killian Villeminot.
Arrières droits (3) :
 Valentin Porte (cap.), Melvyn Richardson, Giorgi Tskhovrebadze (GEO).
Ailiers droits (2) :
 Yanis Lenne, Julien Bos.
Pivots (2) :
 Alexis Borges (POR, FC Porto), Fredrik Pettersson (SUE).
Entraîneur :
 Patrice Canayer.

Départs : Mathieu Grébille (Paris-SG), Nikola Portner (Chambéry), Mohamed Soussi (Tremblay), Benjamin Afgour (Dunkerque).

Notre avis : Mathieu Grébille, Benjamin Afgour et Mohamed Soussi, voilà trois départs qui changent un peu plus encore le visage héraultais pour cette saison. Dans l’autre sens, Benjamin Bataille et Lucas Pellas arrivent côté gauche tandis qu’Alexis Borges viendra épauler Frédérick Pettersson en pivot. Avec un effectif homogène, les joueurs de Patrice Canayer ont les arguments pour retrouver leur place dans le sillage du PSG, à la lutte avec le HBC, à condition d’être épargné par les blessures.

NANTES


Gardiens (2) :
 Cyril Dumoulin, Emil Nielsen (DAN).
Ailiers gauches (2) :
 Valero Rivera (ESP), Baptiste Damatrin.
Arrières gauches (3) :
 Olivier Nyokas, Alexandre Cavalcanti (POR), Thibaud Briet.
Demi-centres (2) :
 Aymeric Minne, Rok Ovnicek (SLV).
Arrières droits (3) :
 Kiril Lazarov (MDN), Eduardo Gurbindo (ESP), Milan Milic (SER, Sabac).
Ailiers droits (2) :
 David Balaguer (ESP), Sebastian Augustinussen (DAN).
Pivots (3) :
 Dragan Pechmalbec, Mathieu Bataille (Ivry), Adria Figueras (ESP, Granollers).
Défenseur (1) :
 Rock Feliho.
Entraîneur :
 Alberto Entrerrios (ESP).

Départs : Nicolas Tournat (Kielce, POL), Senjamin Buric (Zagreb, CRO), Julian Emonet (Limoges), Antonio Garcia (Granollers, ESP).

Notre avis : Auteurs d’une saison au-delà des attentes la saison passée, les joueurs d’Alberto Enterrios devront digérer le départ de Nicolas Tournat, qui offre l’occasion à Dragan Pechmalbec et Mathieu Bataille, arrivé d’Ivry, de franchir un cap. Pour le reste, la stabilité devrait être un atout indéniable pour rester sur le podium et chatouiller le plus longtemps possible le PSG. En coupe d’Europe, le H sera aussi ambitieux et sera vigilent à ne pas laisser de plumes en championnat. Du solide, assurément.

NÎMES


Gardiens (2) :
 Rémi Desbonnet, Teodor Paul (SLQ).
Ailiers gauches (2) :
 Julien Rebichon, Michaël Guigou.
Arrières gauches (3) :
 Quentin Dupuy, Ahmed Hesham (EGY), Jean-Jacques Acquevillo.
Demi-centres (2) :
 O’Brian Nyateu, Quentin Minel (Erlangen, ALL).
Arrières droits (2) :
 Luc Tobie, Vid Kavticnik (SLV, Aix).
Ailiers droits (2) :
 Mohammad Sanad (EGY), Romain Tesio.
Pivots (4) :
 Rémi Salou, Nicolas Nieto, Benjamin Gallego, Tom Poyet (r.p. Valence).
Entraîneur :
 Franck Maurice.

Départs : Elohim Prandi (Paris-SG), Steven George (Sélestat, Proligue), Joze Baznik (Cesson), Aurélien Padolus (Sarrebourg, Proligue, prêt), Hichem Kaabeche.

Notre avis : Nîmes n’est plus une surprise et doit confirmer cette saison, où l’objectif fixé par Franck Maurice est une place dans le top 5 et un 1/8eme de finale de coupe d’Europe. S’il faudra digérer le départ du monstrueux Prandi, l’USAM restera ambitieuse et s’appuiera sur le jeu, spectaculaire, avec le talent des ailiers Sanad, Guigou et Rebichon et la vista du duo Nyateu-Minel en demi-centre. Pour frapper fort, Luc Tobie, bien sûr, mais aussi Vid Kavticnik et Quentin Dupuy répondront présents à coup sûr, autour de l’incontournable Rémi Salou en pivot ! Nîmes, dans son parnasse, devrait continuer de séduire…mais surtout de gagner !

AIX 


Gardiens (2) :
 Wesley Pardin, Anders Lynge (DAN).
Ailiers gauches (2) :
 Matthieu Ong, Samuel Honrubia.
Arrières gauches (4) :
 William Accambray (Meshkov Brest, BLR), Karl Konan, Baptiste Bonnefond, Robin Paris.
Demi-centres (3) :
 Nicolas Claire, Ian Tarrafeta (ESP, Granollers), Ivan Filipovic (CRO, Porec, CRO).
Arrières droits (2) :
 Imanol Garciandia (ESP, Logroño), Kristjan Örn Kristjansson (ISL, Vestmanneyjar)
Ailiers droits (2) :
 Gabriel Loesch, Javier Muñoz (ESP, Berlin, ALL).
Pivots (2)
 : Iñaki Peciña (ESP), Marko Racic (CRO, Eisenach (ALL).
Entraîneur :
 Thierry Anti (Sporting Portugal)

Départs : Martin Larsen (Leipzig, ALL), Vid Kavticnik (Nîmes), Iosu Goñi (Chambéry), Noah Gaudin (Sonderjyske, DAN), Jordan Camarero (Cesson), Oriol Rey (Granollers, ESP), Auguste Boyon (Nice), Darko Cingesar, Jérôme Fernandez (entraîneur).

Notre avis : Décevante l’an passé, la formation des Bouches du Rhône veut sa revanche et possède en Thierry Anti l’homme qui doit lui offrir l’opportunité de franchir un cap. Avec une salle exceptionnelle, un effectif profondément remanié (8 départs, ajoutés à celui du coach Jérôme Fernandez) et renforcé par William Accambray et les espagnols Munoz, Tarrafeda et Garciandia. Sur le papier, Baptiste Bonnefond et ses partenaires peuvent être ambitieux et seront clairement attendus au tournant !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*