Louis Bernard : « Je veux être acteur du projet URB »

Il connaît Rennes comme sa poche. Louis Bernard, arrivé dans en Bretagne en 2010, est déjà bien connu des fans de basket rennais. Evoluant avec succès sous le maillot du Rennes Pôle Association Basket ces trois dernières années, le jeune joueur de 21 ans découvre cette saison la Nationale 2 et l’URB, la tête remplie de nouveaux défis.

La Coupe de France nous offre régulièrement des oppositions « Intra-muros », entre clubs d’une même ville. Cette particularité propre au format coupe en place dans le basket à partir de la N1, s’est produit l’an passé à Rennes : d’un côté le cador URB et de l’autre l’outsider RPA, son club partenaire emmené par Louis Bernard. La belle histoire de Louis Bernard commence ici. Précis au shoot, doté d’une bonne détente, dynamique sur le parquet, Louis et son mètre 83 impressionne et tape dans l’œil du coach adverse, Pascal Thibaud. Tournant à une moyenne de 15 points par match, titulaire indiscutable et véritable créateur en Nationale 3, le rapprochement avec l’URB était inévitable : « En Nationale 3, j’avais la confiance du coach, Giampiero Lei, malgré mon jeune âge. J’ai pu progresser et prendre mes responsabilités. Suite à mes progrès, Pascal m’a proposé de venir assister aux entraînements de l’URB, puis nous avons discuté de ma vision du basket et du projet du club. » La suite, c’est aujourd’hui…

« Développer notre culture basket »

Donner du rythme à son équipe, annoncer les combinaisons de jeu, non ce ne sont pas les missions du coach mais bien celles de la recrue estivale, Louis Bernard, pendant et suppléant naturel à Lucas Fontaine. Un poste à responsabilités qu’il connait bien : « Depuis que je suis petit, je joue meneur. Cette année, je sors de ma zone de confort, le niveau est plus exigeant et les rotations sont importantes. ». Si l’intégration dans un club est souvent une étape redoutée de tous les joueurs, ce ne fut pas le cas pour Louis, comme un poisson dans l’eau à Rennes : « Je connaissais certains joueurs avant de venir. Ils m’ont aidé à me mettre en confiance. De plus, les matchs amicaux cet été m’ont fait beaucoup de bien ». Une confiance contagieuse et propagée à tout l’effectif grâce à un début de championnat parfait. Auteur d’un parcours presque parfait, l’URB est sur les bons rails pour rallier la Nationale 1, son objectif assumé. Une ambition corroborée par l’ancien du PA Basket : « Le coach nous a tout de suite donné le cap, à savoir la montée en Nationale 1. Cela passe par l’implication de tout un groupe et des résultats réguliers ». La concurrence, l’exigence du haut de tableau et l’envie de progresser, voici autant de facteur qui donne à Louis la force de mettre du cœur à l’ouvrage. Actuellement engagé sur un double projet, il suit, en parallèle des parquets, un Master Finance à la faculté économique et sociale de Rennes. Des études prenantes auxquelles il tient : « Je privilégierai  toujours mes études car la chance de réussir à plus haut niveau dans le basket est infime. De plus, je suis né dans une famille de sportifs, qui m’encourage malgré tout à préparer mon diplôme. Tant que je peux faire les deux, je continuerai mais je sais qu’en cas de montée, ce sera beaucoup plus difficile pour moi. ».

Pour autant, l’adaptation s’est faite jour après jour et s’avère être une belle réussite. Louis Bernard est désormais bien adapté à son nouvel environnement et a pris sa place dans le collectif rennais : « Mon but en venant ici était de devenir un acteur à part entière du projet URB. J’ai beaucoup à apprendre dans tous les domaines et je dois désormais faire plus de sacrifices, comme ceux liés au transport par exemple. Nous avons beaucoup de kilomètres à parcourir, ce n’est pas toujours simple ». Dans son apprentissage, Louis peut compter sur un coach expérimenté et formateur : « Pascal nous demande de nous ouvrir, de développer au maximum notre culture basket, de regarder les grands évènements mais aussi de voir jouer d’autres équipes, de comprendre le jeu. Je suis un grand fan de NBA et du coup, c’est vrai que pendant les matchs je regarde avec attention les joueurs qui évoluent à mon poste ».

Intelligent, observateur et bosseur, Louis Bernard a fait sa place naturellement dans un groupe parfaitement composé, à qui tout sourit pour le moment cette saison. Entre victoires, déplacements et préparation de son diplôme, les objectifs ne vont pas manquer d’ici à juin prochain. Au meneur de jeu de l’URB d’accumuler les décisions gagnantes !

Matthieu Giboire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*