Impossible de ne pas le savoir, le Stade Rennais a remporté son derby, presque « comme d’habitude » pourrait-on dire. Dans un match plein d’intensité à défaut d’être garni d’occasions de toute part, les Rennais ont su aller au bout de leurs efforts pour gagner leur quatrième match sur les cinq dernières sorties en Ligue 1 !

Après une première période relativement équilibrée où chacun eut ses bonnes périodes, les joueurs de Sabri Lamouchi terminent en force avec deux belles occasions pour Khazri et Hunou avant la pause, sans succès (mt,0-0). Ce n’est que partie remise puisque l’international tunisien Wahbi Khazri  ouvre le score sur un excellent pressing et une « presque » passe décisive de Yoann Gourcuff juste après la pause. Dominateur, Rennes appuie mais ne tue pas le match. Nicolas Pallois, lui, essaie bien de casser en deux le double buteur du soir mais reçoit un rouge logique, dans son registre habituel. Brutal et dangereux, il a heureusement « loupé » le buteur rennais…  Malgré cela, Rennes recule et Nantes égalise sur un pénalty logique concédé par Benjamin André. Luigi Sala, tout en « finesse », explose le ballon et transperce Koubec pour l’égalisation. Le nul semble se dessiner mais à deux minutes du terme, Benjamin André gratte un ballon et s’offre sa première passe décisive de la saison pour Wahbi Khazri. Le Roazhon Celtic kop explose et fête le derby remporté par ses joueurs. Sabri Lamouchi, scruté depuis quinze jours par le microcosme rennais, s’offre une belle entrée en matière à la maison.

Julien Bouguerra