Foot – SRFC : Nul logique entre Rennais et Lensois

C’est sous un beau soleil breton que nous avons retrouvé un Roazhon Park bien garni pour un début août. Les Artésiens avaient également fait le déplacement en nombre pour cette première rencontre de Ligue 1. Si les débuts de la recrue Kamadeen Sulemana ont été flamboyants, les errances défensives restent le point noir de ce match d’ouverture.

Dans un 4-3-3 sans réelles surprises au coup d’envoi, les Bretons montrent de bonnes intentions offensives dans l’entame de match, notamment sur contres-attaques  où les défenseurs Lensois ont toutes les peines du monde à stopper l’ailier gauche Sulemana, nouveau numéro 18 du Stade Rennais. Sur une passe lointaine de Flavien Tait, le Ghanéen sprinte vers le but adversaire, crochète puis enroule sa frappe pour un poteau rentrant de toute beauté ! 1 à 0, le Roazhon Park s’embrase dès le quart d’heure de jeu pour sa nouvelle recrue !

Néanmoins, le peuple « Rouge et Noir » si longtemps sevré de sa raison d’être va rapidement déchanter cinq minutes plus tard, alors que Nayef Aguerd s’essaie au dribble dans sa propre surface… Simon Banza, qui n’en demandait pas tant, récupère pour Seko Fofana qui ne se fait pas prier pour égaliser. S’en suit un regain de confiance dans les rangs Sang et Or, alors que le Stade Rennais a bien du mal à se montrer incisif aux abords de la surface de réparation adverse. Si les tentatives de jeu direct sont louables dans cette première période, les Rennais vont retomber dans leurs travers du passé en seconde.

Le « jeu en U » est de retour, avec des difficultés à ressortir le ballon de derrière où à trouver les décalages. Moins emballant, ce Stade Rennais là s’efface des débats et ce sont les Lensois qui vont se montrer les plus dangereux. Un but de Kévin Danso, en toute fin de match, aurait même pu gâcher les retrouvailles avec le public Breton. Fort heureusement, ce dernier sera logiquement refusé pour une main. Logique, comme le résultat final dans une partie équilibrée d’où les manques logiques pour cette période de l’année ressortent encore plus évidents. Prochaine échéance dimanche prochain pour les Brétilliens, avec un déplacement chez le voisin Brestois.

M.D

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*