Les scores du lundi : Triste semaine pour nos Rennais!

La semaine n’a pas été des plus joyeuses pour nos clubs engagés sur les terrains de foot, hand et rugby. Dès la semaine prochaine, il va falloir retrouver la victoire et le sourire, sous peine de tensions importantes à venir.

Le Stade Rennais tout d’abord, s’est incliné pour la troisième fois d’affilée à Montpellier (2-1). Mis au tapis sur les deux premières occasions locales, les Rennais auraient pu sombrer en seconde période si Savanier avait transformé son pénalty ou sans de nouveaux arrêts de Gomis. La réduction de Serhou Guirassy offrira l’espoir le temps d’un quart d’heure en fin de partie mais l’ensemble fut trop insuffisant pour bousculer l’adversaire du jour, revenu à hauteur de points des Bretons, désormais septièmes… Contre Nice, vendredi, la victoire et seule la victoire doit être là pour remettre les têtes à l’endroit !

Pour le CRMHB, ça ne va guère mieux ! En quête de victoire depuis la venue de Créteil début décembre, les joueurs de Sébastien Leriche ont encaissé leur troisième revers de rang contre Istres, adversaire désigné pour le maintien. Comme à l’aller, la partie fut longtemps indécise et très serrée. Malheureusement, les Provençaux sont cette fois-ci parvenus à emporter la décision sur les ultimes minutes (26-27). Les matchs défilent mais le compteur reste bloqué à 8 unités pour des Bretons qui auront à coeur de réagir dès vendredi à Saint-Raphaël.

Côté fille, les regrets sont aussi au rendez-vous pour les filles d’Olivier Mantès. Pourtant nettement devant en début de partie grâce à une entame tonitruante (10-3 !), les « Roses » ne sont pas parvenus à maintenir leur avance et on finalement cédé en fin de partie face à Octeville (27-29). Deux points précieux de laissés en route avant de visiter Le Havre la semaine prochaine.

Toujours chez les filles, les joueuses du Stade Rennais Rugby retrouvaient la compétition face au leader logique de la poule, le Stade Toulousain. Sans leurs internationales, les Rennais n’ont pas pu lutter et se sont inclinés (5-46), se qualifiant néanmoins logiquement pour les play-offs.

En volley, enfin, le seul sourire du week-end nous vient de Monaco, où le REC Volley s’impose. Néanmoins, on se contentera d’un petit rictus, les joueurs de Quentin Marion ayant concédé un point et s’imposant au Tie-Break (2-3).

A l’image du temps de ce lundi, vivement les jours meilleurs et au plus vite si possible !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*