Foot-SRFC : Une défaite pour terminer

Jusque-là, le Stade Rennais n’avait pas encore connu la défaite dans cette préparation estivale. C’est chose faite, face à un adversaire qui devrait lui aussi lutter pour intégrer le top 5. Pour autant, pas de panique !

Pendant plus d’une demi-heure, c’est un Stade Rennais bien organisé, plutôt serein, qui a contrôlé la partie. Dangereux sur chaque coup de pied arrêté, notamment par sa recrue arrivée hier, Nayef Aguerd, les joueurs de Julien Stéphan marquent logiquement sur un coup-franc de Benjamin Bourigeaud, poussé au fond, au second poteau de la tête par l’ancien dijonnais. Nice, pas vraiment à son aise, revient pourtant dans le match peu avant la pause : d’abord grâce à un pénalty de Kasper Dolberg généreusement sifflé pour une faute de Faitout Maouassa sur Youcef Atal puis sur une erreur grossière de Jonas Martin, qui ajuste mal quelques minutes plus tard sa passe en retrait vers Romain Salin. Khéphren Thuram en profite pour lober le gardien rennais. Sans comprendre vraiment pourquoi ni comment, Rennes est mené à la pause (2-1).

Après le repos, le jeu est moins intense et les occasions plus rares. Un nouveau penalty, avec les mêmes acteurs sur toute la ligne, permet à Nice de compter deux buts d’avance (63′). Dans un faux-rythme, le match n’a plus vraiment d’intérêt, si ce n’est la très bonne entrée en jeu d’Eduardo Camavinga, ménagé depuis deux semaines. Vif, éclairant le jeu et ne perdant pas un ballon, la pépite rennaise s’offre même un slalom en fin de partie et obtient le troisième penalty de la rencontre. Martin Terrier le transforme, pour son troisième but de la préparation.

Avec quatre victoires, un nul et une défaite, la préparation est réussie. Désormais, place aux choses sérieuses le weekend prochain avec le retour de la Ligue 1. Ce sera du côté de Lille, avec du lourd d’entrée de jeu. Au-delà de la défaite, le contenu l’indique : le Stade Rennais doit encore faire quelques ajustements mais semble prêt et tient déjà quelques certitudes, qui ne seront pas de trop après plus de cinq mois d’arrêt…

Réaction de Julien Stéphan :

« On a eu plusieurs périodes dans ce match, notamment quarante premières minutes intéressantes, maîtrisées avec une bonne qualité de pressing et d’utilisation du ballon. Malheureusement, il y a eu ce court passage en fin de première période où l’on s’est un peu oublié et où on encaisse deux buts. C’est dur de se retrouver mené ainsi, mais c’est la réalité.

En deuxième mi-temps, on était un peu plus éparpillés, même s’il y avait toujours la volonté de jouer vers l’avant. Revenir à 3-2 et ne pas lâcher, ça m’a plu. Il y a toutefois des erreurs à ne pas reproduire. Ça ne fait jamais plaisir de perdre, mais ça permet d’analyser encore plus.

L’objectif de ces rencontres-là, c’est d’aller chercher toujours plus loin dans les ressources. La période de préparation a été longue, l’intensité va encore s’élever samedi prochain à Lille. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*