Foot-SRFC : Todibo et Umtiti évoqués, est-ce bien sérieux ?

Crédit Photo Transfermarket.Fr

C’est devenu une habitude dans le mercato estival 2020-2021 d’annoncer tout le monde ou presque contacté par le Stade Rennais. Pourtant, à ce jour, seul Martin Terrier a rejoint la Bretagne, tandis que Jérémy Morel (Lorient) et Joris Gnagnon (retour de prêt à Séville), ainsi que Jakob Johansson (Goteberg) ont quitté le club.

En défense, le dossier Mohamed Salisu semble toucher à son terme, le joueur semblant, aux dernières nouvelles, selon Foot Mercato, sur le point de s’engager avec Southampton, 12ème de Premier League . Un feuilleton qui va prendre fin et permettre de se tourner vers des garçons réellement intéressés par la perspective d’évoluer au Roazhon Park. Est-ce le cas de Jean-Clair Todibo et Samuel Umtiti, tous deux pensionnaires du FC Barcelone sur le départ ? Rien n’est moins sûr, malgré le nom du club breton cité ici et là pour accueillir l’un des deux défenseurs centraux !

Le Stade Rennais pousserait en tous cas , selon RMC Sport, pour le premier nommé qui vient d’effectuer un prêt plutôt convaincant à Schalke 04. A cause de la crise sanitaire et de son impact financier, colossal Outre-Rhin, le club allemand a d’ores et déjà renoncé à lever l’option d’achat. Estimé autour des 10 M€, il n’est plus désiré en Catalogne mais demeure très suivi par plusieurs grands clubs européens, dont le PSG, qui aimerait en faire une doublure et un joueur d’avenir. La perspective de temps de jeu et d’une participation à la Ligue des Champions pourrait le convaincre mais l’affaire sera dure à conclure. Dans une idée de progression puis, à terme, de très grosse revente, le profil du joueur formé à Toulouse apparaît très intéressant. Le joueur garde de plus un bon souvenir du Roazhon Park, théâtre de l’unique but de sa jeune carrière (1-1, 30/09/2018).

Concernant le champion du monde Samuel Umtiti, que connaît très bien Florian Maurice, la piste semble beaucoup plus fantaisiste à plusieurs égards : le tarif niveau salaire, le prix demandé, la concurrence anglaise ou même lyonnaise et, surtout, la réelle forme physique d’un joueur toujours pas remis à 100 % depuis le sacre tricolore il y a deux ans… Sans compter l’intérêt du joueur à redescendre d’un cran, du Barça au Stade Rennais, que l’on imagine à ce jour difficilement.

S’il fallait mettre une pièce sur l’un des deux dossiers, l’ancien toulousain raflerait probablement à ce jour les suffrages. Néanmoins, et encore plus avec le Stade Rennais, on le sait, il ne faut jamais dire jamais…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*