Vincent Brehonnet : « Poursuivre de la sorte à domicile »

Quatrième après six journées de championnat, le Stade Rennais Rugby défend crânement sa chance dans l’Elite et nourrit l’ambition de play-offs au printemps. Vincent Brehonnet, entraîneur des « Noir et Rouge », fait le point sur cette première partie de championnat prometteuse pour le club breton.

Après six journées, le SRR inflige se distingue par de gros scores, en gagnant comme en perdant. Comment explique-t-on de tels écarts ?

Nous avons bien commencé avec un clean-sheet contre Lille (36-0), un match solide face à Lyon (15-13) pour être aujourd’hui invaincues à domicile en quatre réceptions. Entre temps, nous avons voyagé chez Toulouse et Blagnac, des grosses écuries où l’opposition était trop forte. Ces différences de résultats peuvent aussi s’expliquer par l’absence des joueuses internationales dans les matchs face aux « gros ».

Aujourd’hui, êtes-vous forts chez les faibles ou faibles chez les forts ?

Il faut créer un troisième niveau. Nous sommes dans l’échelon intermédiaire, ces clubs qui visent les play-offs en étant conscients de leurs capacités et moyens. Cette quatrième position reflète notre bon début de saison mais aussi nos possibilités actuelles.

Avec 95 points inscrits et 120 encaissés, vous êtes la 6e attaque mais surtout la 4e défense de la poule. Quelle stratégie vous définit le mieux ?

Pour être une bonne équipe, il faut les deux. La force de frappe de nos internationales n’est malheureusement que trop ponctuelle pour bien scorer. Ensuite, si l’on enlève les deux matchs face à Toulouse et Blagnac, nous sommes sur 90 points inscrits et seulement 13 encaissés en quatre matchs, dont trois clean-sheet. Des résultats plus que positifs qui nous ouvrent de belles perspectives pour la suite de la saison.

 Les absences des internationales handicapent-elles le groupe ?

Evidemment, elles n’ont joué qu’une seule voire deux rencontres maximum. Leur calendrier chargé avec la Fédération les tient loin de leur club pendant plusieurs semaines. Elles reviendront, on l’espère, pour la phase retour et les éventuels play-offs.  Leur apport sera précieux.

Quel est l’objectif sur cette fin d’année ?

Il reste trois matchs. La réception de deux grosses équipes, Romagnat et Toulouse, et le voyage à Lille. L’objectif est de rapporter la victoire du Nord et pourquoi pas, de créer l’exploit à domicile.

Recueilli par Matthieu Giboire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*