C’est le propre du volley moderne, les joueurs vont et viennent d’un club à l’autre, souvent sans rester plus d’un an dans le même club. Le Rennes Volley n’échappe pas à la règle cette saison, qui plus est avec la belle saison réussie. Départs et arrivées, le grand chambardement est lancé ! 

La paire Tavares-Van Den Dries s’en va.

Ils ont constitué l’axe fort de l’équipe, se montrant irrésistibles en début de saison. Ce fut ensuite un peu plus difficile même si Bram Van Den Dries a terminé très fort tandis que Miguel Tavares, lui, affichait plus de difficultés. Toujours est-il que l’international belge ne sera plus le pointu de Rennes Volley 35 l’an prochain tandis que son comparse portugais, lui, n’en sera plus le passeur si efficace et adoré de tout Colette Besson. Le premier, âgé de 30 ans, choisit de tenter sa chance sur les « drafts » en Corée du Sud pour un nouveau challenge. Auteur d’une saison exceptionnelle, il termine deuxième marqueur du championnat derrière le pointu niçois Robin Overbeeke (560 points inscrits). Sans le capitaine Miguel Tavares, arrivé de Tourcoing l’été dernier, une pareille performance n’aurait pas été possible. Elu meilleur joueur du championnat à mi-saison, passeur exceptionnel sur ce laps de temps, l’international portugais s’en va lui aussi du côté de la Pologne, où il évoluera à Lubin. L’axe fort des offensives rennaises s’en va, tout comme Krasimir Georgiev, inconstant, dont la destination n’est pas encore connue. Bryan Duquette, arrivé en provenance de Chaumont où il était doublure au poste de libéro, quitte également la Bretagne après un an seulement. Chez les jeunes, les réflexions sont menées sur plusieurs cas. Julien Besnard, lui, devrait rejoindre la Ligue B dans les semaines à venir. 

Un duo Brésilien pour confirmer.

Un recrutement, c’est aussi garder ses forces vives. Si plusieurs départs majeurs ont été décidés par le club rennais, plusieurs cadres poursuivent l’aventure ! Ce sera le cas du réceptionneur-attaquant Gustavo Delgado, auteur d’une belle saison et de Kamil Baranek, auteur d’une très grosse fin de saison, qui a prolongé d’une saison l’aventure. Gildas Prévert, lui, a signé son premier contrat pro et sera aussi un membre à part entière de l’effectif rennais la saison prochaine. Valentin Bouleau, enfin, réfléchit actuellement entre un poste de doublure proposé par le club et du temps de jeu ailleurs, la première solution étant tout de même dans l’air du temps. Côté arrivées, le Rennes Volley 35 n’a évidemment pas perdu de temps et avait anticipé les mouvements intervenus à l’issue du championnat : « Sans aucune prétention de notre part, je tiens à dire que nous n’avons pas « subi » les départs des joueurs mais choisi de nous en séparer, limitant au maximum les prises de risques. L’an prochain, nous misons sur un groupe plus élargi numériquement, où les rotations seront plus régulières avec des joueurs pros aussi sur le banc. Avec l’Europe, nous aurons besoin de tout le monde » détaille le président rennais Brice Chambourg. C’est ainsi une paire brésilienne qui aura pour tâche de bonifier les attaques rennaises. Le pointu international Rafaël Araujo, 27ans et Thiago Pontes Veloso, passeur, seront les nouvelles gâchettes offensives du RV35. Le premier (2.06 m,93kg) arrive de Pologne (ONICO Warszawa) et fut champion du Brésil en 2010. Pour le servir, son compatriote, âgé de 26 ans, arrive lui de  Sesc, au Brésil. Coéquipiers en équipe nationale, les deux joueurs auront un sacré défi à relever. Pour ce faire, le serbe Nikola Mijailovic, réceptionneur-attaquant, passé par Ajaccio et Chaumont et habitué des terrains de Ligue A. Agé de 30 ans, il était sans club et apportera toute son expérience en vue des joutes européennes. Autre arrivée, celle du central Philippe Tuitoga, 29 ans, joueur du Nantes Rezé MV la saison passée. Formé et révélé à Toulouse, son arrivée s’inscrit dans la recherche de profils expérimentés capables de s’adapter rapidement au Rennes Volley 35. Restait enfin à identifier un nouveau libéro, poste clé et souvent décisif dans le money-time. Pour remplacer Bryan Duquette, le staff rennais a jeté son dévolu sur l’international argentin Facundo Santucci, joueur confirmé de 32 ans. Passé par les Spacers de Toulouse, il avait démarré la saison passée du côté de Poitiers mais quitta le club en janvier pour Liva, en Italie, où évolue Swan Ngapeth. Il retrouve donc la France et un nouveau défi, avec l’ambition cette fois-ci de s’inscrire dans une belle dynamique de victoires. Après Sebastian Closter il y a deux ans, c’est un nouvel argentin qui débarque ainsi au Rennes Volley. Fort de ces cinq arrivées, le club ne devrait pour autant pas s’arrêter là : « Nous recherchons encore quelques joueurs, dont un central et un réceptionneur-attaquant. Avec le calendrier qui nous attend, ce ne sera pas de trop !» conclut Brice Chambourg. 

Julien Bouguerra