Un coup dur pour les « Roses »