Ligue 1- 5ème journée

Alors que beaucoup attendaient au coin de bois, le sourire aiguisé attisé par le goût du sang venu d’ une nouvelle déconvenue éventuelle, les « rouge » ont donné la meilleure des réponses à leurs détracteurs en martyrisant une faible formation marseillaise. Christian Gourcuff, dans le dur et qualifié de « mou » par un grand quotidien national visiblement désireux de voir le chateau s’écrouler, a offert une superbe réponse tactique, titularisant les derniers arrivées Tomáš Koubek et Wahbi Khazri, tous les deux décisifs et le jeune Yamzi en défense centrale, impeccable pour ses débuts !

Avec un but sublime du néo-rennais d’une Madjer parfaite sur une débordement de Ismaïla Sarr puis un missile de l’autre recrue venue du nord, Benjamin Bourigeaud après à peine 10 minutes, Rennes a parfaitement maîtrisé un OM catastrophique, il faut bien le dire ! Un troisième but du combattant Joris Gnagnon, énorme en patron malgré ses 20 ans (Ndlr : que vous retrouverez dans nos colonnes dès mercredi) asseyait une maîtrise totale du SRFC, en dépit d’un pénalty manqué dans les arrêts de jeu par Mubélé et de la réduction du score de Sanson.

Quel plaisir de repensez aux paroles arrogantes et suffisantes de Patrice Evra en avant match, tout heureux d’annoncer la victoire des siens face à Rennes telle une formalité… Son match fut indigent, totalement impliqué …par son absence, sur deux des trois buts rennais. Merci Tonton Pat !

Avec ce succès, le Stade Rennais FC respire et regagne doucement le ventre mou, avec cinq petites unités. Le bilan est encore insuffisant mais très encourageant, montrant des progrès nets dans le jeu et une envie toujours là de faire des résultats ensemble. La confirmation est attendue ce dimanche contre Nice, où il faudra enchaîner pour « valider » ce coup de tonnerre venu du Vélodrome.

J.Bouguerra