Lors de l’avant-dernière journée, c’est au Liberté, que les coéquipiers de Sylvain Hochet se sont inclinés face à Montpellier (28-37). Très vite les Héraultais prennent l’avantage dans la partie, malgré l’absence de grands noms tels que Vincent Gérard ou encore Mickaël Guigou. Néanmoins, les Cessonnais font bonne figure devant une salle comble avec notamment un retour à moins trois à la faveur d’un bon début de seconde période. Cette défaite, plutôt encourageante, fait suite à un très bon nul ramené de Saint Raphaël, une semaine plus tôt.
Pour la dernière de la saison, jeudi, à 20h30, les Irréductibles se déplacent à Créteil. Au classement, les deux équipes sont l’une derrière l’autre (11ème et 12ème), pour autant le CRMHB se positionne devant avec deux points d’avance vitaux… Un pécule leur permettant pour l’instant de renouveler leur bail en Lild Starligue. Les deux derniers étant relégués. Au match aller, lors de la 5ème journée, les joueurs de Yérime Sylla s’étaient imposés part dix buts d’écart avec un Jéremy Suty en pleine « bourre », auteur de six buts à lui tout seul. Celui-ci disputera par la même occasion son dernier match avant de rejoindre Nîmes la saison prochaine. Puisse-t-il être aussi inspiré qu’à l’aller ?

Pour assurer leur maintien, les joueurs bretons ne doivent pas perdre par plus de dix buts d’écart. Dans ce cas de figure catastrophique, les Cristolliens passeraient devant leurs adversaires du soir. Pour autant les Irréductibles ne seraient pas condamnés, Saran étant dans l’obligation de gagner dans l’enfer de Chambéry pour devancer le CRMHB. La défense des “rose et bleu” devra tout de même se méfier d’Hugo Descat, porteur d’une moyenne de six buts par match,avec 72% de réussite. Néanmoins sur l’ensemble de la saison, Créteil ne s’est jamais imposé avec dix buts d’écart ou plus. Ce serait donc une première pour eux, plutôt bienvenue pour cette dernière sortie à la maison. Une dernière également pour deux autres cessonnais, Mathieu Lanfranchi (arrêt), Ibrahima Sall (non renouvelé), qui auront à cœur de finir l’aventure avec un maintien dûment acquis.

Marie Martel