S’il a rempli sa part du contrat en s’imposant in-extremis du côté du Poiré-sur-Vie (5-6), lanterne rouge au classement, le club pacéen sait son avenir plus qu’en sursis… Au tableau des buteurs, Federico Bocchi (3), Ronan Ricaille, Ignacio Sariego et Floris Gouiffes ont trouvé le chemin des filets, ce dernier marquant 5 secondes avant le gong. Une victoire indispensable pour maintenir un mince espoir mais peut être vaine. Le CO Pacé sait désormais qu’il n’a plus son destin en bout de crosse pour le maintien et devra conjuguer un exploit énorme à Quévart à une défaite à la maison contre Noisy de Ploneour-Lanvern. Les Finistériens se sont imposés contre Ploufragran (4-3) grâce à un quadruplé de notre ami Ingasi Lopez. Quévert, vainqueur à Saint-Omer (4-7), le second, profite de la défaite de la Vendéenne pour jouer le titre en recevant les Pacéens lors de la dernière journée.

Autrement dit un scénario digne d’un bon mission impossible pour Ronan Ricaille et ses partenaires. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir même si ceux de retrouver le COP l’an prochain dans l’élite s’annoncent de plus en plus minces.