En recevant Sète, le RV35 n’avait guère le choix ! Avec la victoire en semaine de Toulouse dans son match en retard, c’est en position de lanterne rouge que les joueurs de Nikola Matijasevic accueillaient Sète.

Pour se faire, la première à domicile de Kévin Le Roux, ultra attendue,  a attiré la grande foule, avec une salle à guichets fermés. Dans les tribunes, Sebastian Closter et Xavier Kapfer prennent place, blessés respectivement au poignet et à la cuisse. Place à Tanguy Nevot au poste de libéro pour sa première en Ligue A. Aligné d’entrée, la recrue Kévin Le Roux fait mal dès le premier set, se montrant plutôt intéressant au poste de pointu. Gildas Prévert et Kamil Baranek se montrent aussi à leur avantage et en toute logique, le Rennes Volley gagne le premier set 25-17. De son côté, Emmanuel Ragondet n’est pas en reste au poste de réceptionneur.

Accrocheurs, les joueurs de Sète n’ont pas dit leur dernier mot et reviennent bien dans le second set. Pourtant, à aucun moment, les Rennais ne sont dépassés et bien au contraire, s’accrochent longuement. Une erreur d’arbitrage fait basculer le score en faveur de Sète, sur un service de David Feghouo déclaré dehors alors que nettement valable.

Bien qu’agacés, il en faut plus aux Rennais pour baisser la tête. Déterminés, bien dans leur volley, Gérald Hardy-Dessources et ses coéquipiers s’appliquent et remportent en toute logique le troisième puis le quatrième set 25-21 puis 25-18. « Gégé » plante même le point final et le Rennes Volley abandonne la dernière place avant d’affronter Tourcoing lors de la prochaine journée pour un match capital dans l’opération maintien. Une victoire dans le Nord permettrait de recoller aux voisins Nantais avant un déplacement crucial à Toulouse. Le RV 35 sait ce qu’il lui reste à faire !