Cela ressemblait au match piège par excellence… et les Irréductibles Cessonnais, comme prévu, ont souffert pour sortir Pontault-Combault pour le compte des seizièmes de finale. Chez nos confrères de Ouest France, Romaric Guillo résumait bien le match : « Ce fut dur, mais en Coupe seule victoire est importante. On se devait de gagner pour rester sur cette dynamique positive et aborder Ivry plus sereinement. La manière n’y était pas, mais l’essentiel est là. » Victorieux 31-32 avec un Léo Le Boulaire en feu (8 buts), les Cessonnais sont en huitièmes de finale et préparent au mieux leur dernier rendez-vous de Starligue de mercredi prochain au Palais des Sports de la Valette. L’auriez-vous cru, en cas de victoire, Cesson peut boucler l’année à la 10ème place… On croise les doigts !