JRS45- PAGE14- Hand : Et si Cesson cessait de se faire peur ?

Spécialiste malgré lui des dernières journées à suspens, souvent insoutenable, le CRMHB aimerait, cette saison, valider son maintien avant le moneytime d’une saison qui s’annonce néanmoins aussi intense qu’au niveau élevé. Si les bretons se sont renforcés, les autres pensionnaires de l’elite également et le maintien, objectif du club, ne sera là qu’au prix de 30 combats menés la tête haute !

Pour son retour dans l’élite la saison passée, le CRMHB rencontrait un contexte totalement unique, privé de ses supporters et assommé comme tous ses camarades de LSL par les lourds protocoles COVID. Le maintien, dans de pareilles circonstances, n’était pas une mince affaire et peu importe qu’il se soit joué jusqu’au bout. Cette année, les Irréductibles ne veulent plus se satisfaire du minimum et chercheront une place plus confortable autour de la dixième place, entre raison et ambition. Celle-ci sera ainsi probablement à l’ordre du jour, dans un championnat qui a perdu les deux parisiens Ivry et Tremblay remplacés par Saran et Nancy. Deux adversaires qui batailleront avec leurs armes et leur dynamique mais qui joueront inévitablement le maintien. S’ajouteront aux duos de petits nouveaux Créteil et sa jeunesse, Istres et peut-être Chartres, jamais totalement en danger l’an passé mais jamais totalement sauvé non plus avant la mi-mai. Cesson connait donc mieux que quiconque ses adversaires pour le maintien, au rang desquels se trouve… lui-même ! En confiance, cet effectif, plus dense et peut-être plus complémentaire, a les moyens de surprendre et de réussir un bon championnat. L’an passé, seulement neuf pros restaient opérationnels en fin d’exercice et la jeunesse si précieuse par moment dans la saison ne peut être une réponse à tout.


LE CHALLENGE CARATY POUR PRENDRE CONFIANCE

Cette fois-ci, la base arrière est largement renforcée avec les arrivées de Louis Despréaux (PSG), Rudolf Faluvégi (Stuttgart), Robin Molinié (Créteil) et Ludwig Appolinaire (Pontault). Ajoutez-y Théophile Caussé, rompu aux combats défensifs en poste 1 ou pouvant aussi évoluer arrière droit et le premier contrat pro de Corentin Lorvellec et voilà de nombreuses rotations possibles. Devant, Junior Tuzolana à gauche et Théophile Caussé, donc, à droite, viendront soulager Sylvain Hochet et Youenn Cardinal sur les ailes, et aussi varier des schémas identifiés l’an passé, où le côté droit cessonnais avait été identifié comme secteur à museler. Dans les buts enfin, on attendra la confirmation de la révélation de la saison passée, Jozé Baznik et l’on scrutera avec beaucoup de curiosité l’arrivé de l’international portugais Miguel Espinha, brillant l’an passé en Espagne après s’être révélé au Benfica. Sur le papier, tout va bien…
Sur le terrain, aussi, comme l’a indiqué la préparation des Cessonnais. S’ils ont été battus lors de leur minitournée parisienne par Ivry puis Créteil, pour leurs deux premiers matchs amicaux, ils ont ensuite su se rassurer contre Cherbourg (Proligue) puis Saran, avec deux succès autoritaires puis se montrer très convaincants lors du tournoi Caraty. Sébastien Leriche et ses hommes se sont en effet adjugé la victoire de l’épreuve pour la seconde fois de l’histoire du club aux tirs aux buts face à Limoges (28-28) après avoir dominé Dunkerque la veille ! Les enseignements sont donc bien là : une paire de gardien efficace, le duo Briffe-Molinié, amené à prendre le jeu à son compte, qui fonctionne déjà très bien tandis que la variété de shoots aux ailes s’annonce prometteuse. Encadré par un duo de pivots Hugo Kamtchop-Baril – Romaric Guillo, en pleine forme et déjà très déterminés, le CRMHB a les arguments pour attaquer bille en tête le championnat, avec un derby pour emmener le public avec lui puis un déplacement à Saint-Raphaël et la réception de Saran pour déjà, engranger les premiers points avant Paris puis Montpellier. Faut-il voir le calendrier comme très difficile ou au contraire, idéal pour se lancer tant il n’y aurait rien à perdre ? Nous serons fixés dans un mois sur le regard qu’il était nécessaire de poser mais une chose est sûre, les Cessonnais vont très rapidement être dans le vif du sujet et fixés sur le ton du championnat à venir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*