Foot- SRFC : Le Stade Rennais s’impose contre Brest !

Après avoir disposé d’Angers dans les ultimes minutes et accroché le nul également en fin de partie contre Lorient, le Stade Rennais a de nouveau fait parler sa science du dernier quart d’heure. Si on ne peut pas encore parler de « Stephan Time », force est de constater que cette équipe ne lâche jamais rien, même en amical !

Face aux brestois, le Stade Rennais démarre en 4-3-3 avec les retours de la majorité des titulaires mis au repos face à Lorient (Damien Da Silva, Gerzino Nyamsi, Hamari Traoré, James Lea-Siliki, Steven N’Zonzi, Martin Terrier et Raphinha). Jusque-là utilisé sur l’aile, Martin Terrier est placé en pointe. Au milieu, Jonas Martin est aussi aligné d’entrée de jeu.

Lors de la première période, le rythme est peu élevé, la chaleur et les jambes lourdes à l’approche de la fin de préparation empêchant vraiment au match de s’emballer. Rennes a pourtant l’occasion de marquer sur le coup d’envoi mais Flavien Tait ne trouve pas le cadre de Larsonneur, seul aux neuf mètres en position d’avant-centre. Brest prend ensuite une légère emprise sur le match, notamment à l’issue d’une première demi-heure pauvre en occasions de but. Franck Honorat à deux reprises en position idéale, puis Irvin Cardona ont l’occasion d’ouvrir le score mais se ratent grossièrement. A la pause, Rennes s’en sort plutôt bien.

Après le repos, Rennes repart avec le même onze. Jonas Martin (57′) puis Raphinha sur coup-franc (62′) essaient de s’approcher de la mire mais cela reste timide. En face, Cardona continue de louper des occasions franches et finira par laisser sa place. Côté rennais, Clément Grenier, Faitout Maouassa et Benjamin Bourigeaud entrent en jeu (64′), tout comme Adrien Hunou (76′) puis Romain Del Castillo, Lucas Da Cunha et Gélin (80′). A un quart de la fin, Flavien Tait ouvre enfin le score, suite à un tir mal repoussé de Faitout Maouassa. Le match est enfin débridé et Brest, quelques minutes plus tard, égalise sur un gros pressing gagnant, conclu par Saïd. Il en faut plus, on le sait, pour casser le moral des joueurs de Julien Stéphan et deux minutes plus tard, une superbe volée aux 20 mètres de Jérémy Gélin transperce Gautier Larsonneur et sa défense, pour terminer dans le petit filet (1-2, 84′). Clément Grenier, quelques minutes plus tard, trouve le poteau.

Avec une troisième victoire en quatre matchs et désormais quatre buts inscrits sur sept lors du dernier quart d’heure, les premiers enseignements de la préparation sont aussi positifs qu’intéressants. Si tout n’est pas parfait dans le jeu, le mental, lui, est déjà prêt !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*