Hand-CRMHB : Rudy Seri : « Cesson, un nom qui compte dans le Hand français « 

Crédit photo LNH

Recruté à Irun par les Irréductibles, Rudy Séri vient renforcer la base arrière cessonnaise pour la saison à venir. Nous avons échangé avec celui qui devrait régaler la Glaz Arena avec un bras surpuissant et un jeu spectaculaire.

Après deux années passées en Espagne, te voilà de retour en LSL. Est-ce une vraie satisfaction ?

Oui, j’avais l’envie de revenir après deux années très enrichissantes en Espagne où j’ai découvert et apprécié un autre handball, un autre mode de vie. Etant à la frontière basque, je n’étais pas loin mais retrouver le hand français était mon envie première.

Comment se sont noués les premiers contacts avec le CRMHB ?

J’ai eu au téléphone David Christmann puis Sébastien Leriche en cours de saison. Après avoir pris les informations sur ma situation, nous sommes restés en contact puis est arrivée la crise sanitaire. Quand Cesson a été assuré de monter, nous nous sommes recontactés et j’ai rapidement donné mon accord pour rejoindre le projet du CRMHB. Le feeling et l’envie sont là, pas de doute.

Avais-tu d’autres clubs intéressés pour t’accueillir ?

Sincèrement, oui, les clubs de la région parisienne m’ont contacté, Ivry, Tremblay, Créteil ainsi que Chartres. J’ai également eu des échanges avec Dunkerque et Istres mais c’est le projet de Cesson qui m’a convaincu.J’avais déjà failli venir quand Christian Gaudin était au club. Il faut croire que mon destin de sportif passait par ici (rires) !

Que sais-tu du club avant d’y poser tes valises ?

Je garde le souvenir d’un public chaud et d’une salle super sympa à l’époque du Palais des Sports. J’ai visité la Glaz Arena et j’ai beaucoup aimé. Cesson, c’est un club qui a une histoire, un vrai vécu et qui est respecté hors de Bretagne. C’est un nom qui compte dans le hand français. Je vais aussi retrouver Florian Delecroix et Youenn Cardinal, que j’ai connu en U21 lors du championnat du monde 2015. La Bretagne, je ne connais pas encore mais le peu que j’en ai vu me plaît déjà. De plus, ma compagne retrouve aussi un club de haut niveau (Sarah Herzog, engagée à Saint-Grégoire RMH en N1, ndlr).

Quelles sont tes ambitions avec Cesson ?

Le projet du club est très intéressant, avec l’envie d’associer plaisir, combat, spectacle et bien sûr, des résultats pour nous permettre d’assurer le maintien au plus vite. L’effectif est très intéressant et j’ai hâte de démarrer. Je dois arriver en Bretagne début juillet. Comme au Pays Basque, il y aura la mer, le soleil et une vraie culture sport et hand. J’ai hâte d’y être.

Dans notre prochain numéro, vous retrouverez le portrait du nouvel Irréductible.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*