Tennis de Table – TFTT : Damien Provost : « impatient de débuter l’aventure »

Hier joueur de Nantes, Damien Provost change de région et rejoint Thorigné-Fouillard pour la saison prochaine. Joueur d’expérience, grand voyageur, il intègre l’effectif en tant que « supersub », bien décidé à faire la différence dans une Pro B excitante, où la compétition sera rude.

Qui a dit qu’une animosité́ existait entre Rennais et Nantais ? Pas le TFTT en tous cas, ravi d’accueillir un nouveau pongiste qu’ils n’ont cette fois-ci pas eu à aller chercher bien loin. Un court voyage inhabituel pour un joueur qui a toujours eu le virus du voyage. Son histoire avec le ping débute de manière originale : « J’ai commencé́ à jouer au tennis de table en vacances avec mon père, je renvoyais inlassablement les balles sur la table, j’aimais ça. Ensuite, tout est allé́ très vite, j’ai pris une licence et six mois plus tard j’étais champion de Sarthe ».

Tombé amoureux de la discipline, Damien rejoint le Centre National Jeune de Nantes à 14 ans, avant d’enchaîner quatre ans à l’INSEEP, toujours sous l’aile de son père « Mon père m’a appris la science du jeu, à jouer en comprenant les choses ». Les performances s’enchaînent, Damien devient champion de Pro B avec Chartres, mais l’envie de voyager prédomine à ce moment- là : « On montait en Pro A avec Chartres, des recrues sont arrivées et j’ai pris la place de numéro 5. C’est pourquoi, j’ai décidé́ de prendre une bouffée d’air, je voulais profiter de mon jeune âge pour explorer d’autres horizons ».

IMMERSION AUX ÉTATS-UNIS

Déterminé́ et armé de l’envie de découvrir le monde, le pongiste traverse l’atlantique avec de l’ambition de « grandir en tant que personne. Je suis arrivé́ sur la pointe des pieds, c’était une première pour moi. J’ai commencé́ par des tournois à New- York dans les petits bars de la ville. Il y en avait un tous les vendredis .J’ai gagné́ plusieurs fois, et de contact en contact, j’ai réussi à prendre du galon ».

Lire la suite ICI.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*