Pascal Thibaud : « La montée est désormais un objectif réel et concret » 

En tête du championnat en ce début de saison, l’URB semble avoir trouvé la bonne recette en vue de l’objectif montée. Cependant, le chemin est encore long, comme le confirme Pascal Thibaud. Ambitieux mais réaliste, il dresse un premier état des lieux au premier excellent temps de passage de ses joueurs sur une saison prometteuse.

L’URB réussit un très bon début de saison. Quelle est votre secret ?

Nous nous préparons depuis cet été en prenant les matchs les uns après les autres, avec l’obsession du contenu et du progrès collectif. Notre organisation s’est pourtant vue chamboulée dès la préparation estivale avec la blessure de Nemanja Marinkovic et de Mourad El Khir, un peu plus tard. Nous avons trouvé les solutions, certains joueurs ont pris leurs responsabilités et les plus jeunes ont été lancés dans le grand bain. La richesse de notre effectif nous permet d’avoir des rotations et ces très bons résultats pour le moment.

Rennes aime pourtant se faire peur sur les fins de matchs ! Pourquoi ?

Les baisses de régime subies face à Cergy ou Tourcoing sont assez caricaturales. Nous étions dans un fauteuil et tout d’un coup, l’écart au score se réduit. Heureusement pour nous, cela tourne pour nous en ce moment, mais ces matchs révèlent une marge de progression et des améliorations que l’équipe doit aller chercher. Que ce soit sur le plan technique, stratégique et mental.

De quoi êtes-vous le plus fier sur ce début de saison ?

Prenons le match à Berck, qui s’est déroulé dans un contexte particulier. Nous sommes menés au score à trente secondes du buzzer, l’équipe fournit un gros effort pour revenir et s’imposer chez un concurrent direct pour la montée. La réintégration des blessés, les transitions attaque-défense, les recrues, tout le monde a contribué à cette victoire, arraché aux forceps et au mental.

« La possibilité de la Nationale Une est désormais concrète »

Les recrues vous donnent-elles satisfaction ?

Oui, les nouveaux joueurs se sont intégrés tout d’abord humainement mais aussi tactiquement sur les parquets. Arriver dans un club riche d’une histoire telle que celle de l’URB, c’est s’inscrire dans un projet commun, sur et en dehors du terrain, et ça, les joueurs l’ont bien compris.

Sentez-vous l’effervescence qui grandit autour du club de jour en jour ?

Bien sûr ! Nos matchs à domicile font de plus en plus de bruit. Les rennais jouent le jeu à Colette Besson et pour certains, à l’extérieur. Cette dynamique, nous devons la  renforcer en continuant à travailler, à gagner des matchs. Tout le monde est conscient de la possible accession en Nationale Une, ce ne sont désormais plus des bruits de couloir mais un réel objectif, bien concret !

Peut-on déjà parler de cette possibilité d’évoluer l’an prochain en N1 ? Y réfléchissez-vous déjà ?

Nous en sommes encore très loin, prenons le temps déjà, d’être performants chaque semaine. Vous pouvez finir une saison en étant invaincus et tomber en play-offs. Quand vous jouez un maintien, il peut être numériquement assuré alors qu’une montée, à l’inverse, elle, peut être vite sabordée. L’équipe n’est pas encore stabilisée, nous prenons chaque match avec ses problématiques et ses vérités, au fur et à mesure, sans pour autant oublier la finalité souhaitée pour cette saison.

Il y a le championnat mais aussi la Coupe de France. Est-ce aussi un objectif cette saison ?

Je fais partie de ceux qui défendent la Coupe de France. C’est une compétition qui porte de très bonnes valeurs mais aussi l’occasion pour l’équipe de rencontrer des adversaires différents de ceux que l’on rencontre dans notre championnat. Le but est donc d’aller le plus loin possible. Il ya trois ans, cette compétition nous a offert une aventure exceptionnelle et de grosses émotions : jouer une finale à Bercy, ça forge un club et écrit une histoire. Celle que nous souhaitons revivre et cela passe aussi par notre prochaine rencontre dans la compétition, le 23novembre prochain face à nos voisins de  Fougères.

Plusieurs satellites annexes, hors parquets, tournent autour de la planète URB. Sur quel champ d’action va œuvrer le club cette année ?

Effectivement, l’URB s’investit encore cette année auprès des jeunes et des écoles rennaises. Avec le projet URB dans la cité, nous sensibilisons les jeunes autour du basket et les valeurs que ce sport soutient. Le dernier rassemblement en date évoquait le thème de la citoyenneté. Grâce à l’aide de nos bénévoles et services civiques, l’opération à été un franc succès. L’autre champ d’action concerne l’URB Partenaires. Aujourd’hui, une vingtaine de clubs de la région rennaise travaillent avec nous  sous différents angles. Cette union du basket local est une thématique chère au club allant dans le sens du développement de notre sport au-delà de nos murs, avec l’ambition que tout le monde récolte les fruits de ces travaux en commun.  

Recueilli par Matthieu Giboire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*