Pour son retour en Europa Ligue, très attendu et coupable d’incroyables embouteillages pour rejoindre au Roazhon Park, le Stade Rennais n’a su se défaire d’un adversaire coriace à défaut d’être génial.

Avec le recul, les Rennais peuvent avoir des regrets au sortir de cette première affiche à la maison. Avec une composition quelque peu remaniée où Jonas Martin, Raphina et Flavien Tait faisaient leurs grands débuts à domicile. Eduardo Camavinga, joueur du mois d’août de Ligue 1, était mis au repos tout comme Jérémy Gélin. La première période manque de folie mais les Rennais semblent maîtriser les événements, bien que laissant souvent la possession aux Ecossais et à leurs exceptionnels fans. Sur le terrain, les champions d’Ecosse sont inoffensifs contrairement à Raphina, à l’origine de deux grosses opportunités pour les Bretons. D’abord d’un centre puissant mal repris de la tête par Clément Grenier puis d’une frappe limpide à la demi-heure obligeant Forster à une belle horizontale. Beaucoup trop rugueux, les « Verts » finissaient par concéder un penalty indiscutable pour une faute sur M’Baye Niang. Celui-ci transforme sans trembler et permet à Rennes de mener logiquement au repos.

Après la pause, malheureusement, les joueurs de Julien Stéphan ne parviennent pas à mettre le coup d’accélérateur nécessaire pour faire le trou. Le faux-rythme des visiteurs fait tomber l’intensité de la partie et le Celtic, grâce à une faute de Damien Da Silva, obtient à son tour un penalty et égalise par Christie (60′). Dès lors, heureux de leur petit pécule, les Ecossais attendent regroupés dans leurs trente mètres des Rennais trop maladroits et pas assez incisifs. Peu de choses à signaler sur la fin de partie si ce n’est des fautes à répétition dont deux non maîtrisées sur Damien Da Silva qui sortira sur civière puis sur Edouard Mendy de la part du même homme, Bayo, entré dix minutes plus tôt… Un nouveau penalty aurait pu être sifflé mais est oublié pour un tirage de maillot dans la surface plus tard, l’arbitre siffle, renvoyant les Rennais et un Roazhon Park au top tout au long de la partie à ses regrets. Pour exister dans une poule où Cluj a battu la Lazio Rome pour démarrer, il faudra être plus réaliste. Les Rennais sont prévenus.