L’an passé, ils avaient échoué d’un rien… Tout proche d’aller disputer des play-offs qui leur tendaient les bras, les « Verts » du CPB avaient dû se contenter des peu excitants playdowns, remportés haut la main. Cette année, l’ambition est revue à la hausse, avec l’envie d’aller en découdre avec les meilleurs avant peut-être, d’ici à trois ans, d’envisager le statut VAP et la professionnalisation qui l’accompagne.

Avant cela, il faudra de nouveau dominer une poule plus forte que l’an passé, avec un effectif quasi-identique, à une exception près tout de même et pas de moindres : l’arrêt de Nicolas Lemonne, gardien mais aussi leader de l’équipe. Mickaël Olivré et Andy Kazi stoppent aussi l’aventure au contraire de la base de l’équipe, restée fidèle à la salle Charles Géniaux. Pour accompagner Olivier et Jean-Baptiste Laz, Thibault Minel, Romain Charrier, Alexandre Vu, Manu Marty, Iann Jacqua-Boror et Gwendal Thouminot, Franck Prouff a misé sur la jeunesse et le double-projet cher au Cercle. Tony Delourmel, formé à Cesson, quitte les Côtes d’Armor et vient faire la doublette dans les buts avec Olivier Laz. Paul Sérinet, lourdement blessé l’an passé alors qu’il gouttait à la Starligue, viendra se refaire la cerise, prêté un an par le CRMHB, au poste de demi-centre, tandis que les jeunes Antoine Le Berre, Gautier Morvan et Maxime Suzeau accompagneront le prometteur Maël Saulnier pour titiller le 7 de départ cercliste.

Première tendance et sensation sur la Green Team dès le 9 septembre à Géniaux, avec la réception d’un rival déjà bien connu de Franck Prouff et ses joueurs, Hazebrouck. Pour débuter sa préparation, le CPB a nettement dominé Granville (34-24) avant de chuter contre Saintes ce week end (21-28). Pas d’inquiétude ou d’euphorie, le Cercle se prépare, sereinement, à l’année qui pourrait tout changer.