Il est des « défaites encourageantes », de celles qui revigorent un groupe, galvanisent une salle. Samedi soir, face au champion de France en titre Chamont, le Rennes Volley 35 a fait nettement mieux que de se défendre ! Vaincus 3 sets à un, les joueurs de Nikola Matijasevic ont fait douter les rouges, concédant un premier set très accroché (19-25) et leur prenant avec panache et autorité le second, avec vingt minutes de grâce pure (28-17). Dans la durée, Chaumont a néanmoins fait parler son expérience et sa classe mondiale (quatre internationaux français au coup d’envoi dont le monstrueux Boyer) pour s’imposer dans les deux sets suivants (14-25) et (23-25). On regrettera cependant une énorme erreur d’arbitrage, privant Xavier Kapfer d’un smash gagnant à 22 partout… Un petit point aurait été le bienvenu avant un déplacement compliqué à Tours, ce week-end, pour le compte de la 8ème journée. Toujours dernier, le RV35 retrouve cependant espoir, confiance et monte en puissance, bien au-delà du bilan comptable.

En N2 féminine, le mano à mano que se livrent le Cercle Paul Bert et le REC continue de plus belle ! Vainqueurs de Quimper, les « Violettes » gardent la main en tête du championnat ‘(25-17,25-22-25-14). Leurs voisines du REC ont pour leur part atomisé Angers 3-0, sans faire de détails. A un mois du derby, aucune des deux formations ne lâche de lest. Cela promet !

Chez les garçons, en N2 masculine, le REC s’impose dans la difficulté contre Cesson-Saint-Brieuc (3-2) et reste en embuscade du leader Conflans à la seconde place du classement, avec 21 unités. La semaine prochaine, place au derby face à la lanterne rouge, Chantepie.