Que fais-tu à la veille d’un match ?
En déplacement, je suis en chambre avec Xavier Kapfer (ndlr : le mois dernier, ce dernier expliquait que Gérald avait été décisif dans sa venue à Rennes. Les deux garçons se sont aussi côtoyés en Bleu) donc avec lui, c’est télé et dodo ! A domicile, je suis tranquille à la maison.

As-tu ton petit rituel d’avant match, le jour même ? Un plat ? Une chanson ?
Il n’y a pas de plat ! Mais je suis un peu le DJ de l’équipe. Je varie la playlist à chaque match. Sinon ça serait toujours la même musique avec les autres…

Qui est le joueur plus fashion du vestiaire ?
Je n’en vois pas du tout (rire) ! Il n’y a personne d’extravagant.

Comment occupes-tu ton temps en dehors du volley ?
Je m’occupe de mes jumeaux, ce sont des
gamins extraordinaires.

Ton dernier bouquin ?
Un livre sur la mémoire, mais je me souviens plus du titre… (rires).

Gérald, est-il plutôt un dragueur ou un mec dragué ?
Dragué !

Chambreur oui, mais susceptible ?
Ah non pas du tout ! J’aime bien qu’on me chambre aussi.

Pour terminer enfin, une question aux couleurs locales. Les Bretons sont réputés pour être festifs. Quel est ton meilleur souvenir de troisième mi-temps à Rennes ?
Y en a eu quelques-unes quand même… Et elles ont vraiment toutes été bien réussies !

Propos recueilli par Marie Martel