Porte-drapeau de la Bretagne et de Rennes, huit joueuses du Stade Rennais Rugby portent haut et fort les couleurs du SRR en Irlande, où se déroule la coupe du monde de rugby féminin : trois en équipe de France et cinq en équipe d’Italie. A deux semaines de la finale, le rêve est permis, à condition de battre le pays hôte, ce jeudi !

 

L’Irlande, sa verdure, le foot gaélique, les trèfles, la bière et … le rugby féminin ! C’est dans ce bastion de l’ovalie qu’a lieu en ce moment même la coupe du monde de rugby féminine 2017. Tombée dans le groupe du pays organisateur, la France a sa carte à jouer, tout comme l’Angleterre. Les deux nations font office de challengers derrière l’immense favori Néo-zélandais, gagnante de quatre des sept dernières éditions. Tenantes du titre, les Anglaises, dans la poule B, font le boulot, tout comme les All Blacks. Néanmoins, les deux formations devront gagner face au Canada et aux Etats-Unis pour rejoindre les demies. Le meilleur second des trois poules rejoignant les trois vainqueurs des poules pour en découdre en demi-finales, les Bleues n’ont pas le droit à l’échec contre l’Irlande, qui possède deux petits points de retard mais pourrait passer devant en cas de victoire !

Cinq fois demi-finalistes de l’épreuve en 7 participations (et même 4 fois sur le podium), les Françaises ne visent rien d’autre que la finale le 26 août prochain au Kingspan Stadium de Belfast, la capitale de l’Irlande du Nord. Pour le moment, le parcours est parfait : large victoire contre le Japon, 72-14 puis raclée phénoménale infligée aux Australiennes 48-0 excusez du peu ! En 2014, les Françaises s’étaient imposées face aux Irlandaises 25-18 lors de la petite finale Les « Vertes » ont donc envie d’une revanche et le combat s’annonce serré.

Pour le gagner, l’EDF peut compter sur ses trois rennaises : Lenaïg Corson, 2ème ligne , Caroline Drouin, demi d’ouverture, benjamine du groupe et Jade Le Pesq, demi de mêlée. Les deux premières ont démarré et joué lors des deux premières victoires tandis que la troisième doit encore attendre son heure. Une belle représentation du rugby féminin breton, si l’on y ajoute d’autres internationales sur le pont en ce mois d’août. Bien qu’elle soit déjà éliminée l’Italie a continué d’apprendre lors de ce mondial, avec deux défaites contre les USA (24-12) et l’Angleterre (56-13). Des scores nets mais malgré tout encourageant, à l’image de la Nazionale masculine. Chez les Transalpines, sévissaient aussi cinq rennaises, pas moins ! Melissa Bettoni (talon), Marta Ferrari (pilier), Lucia Gai (pilier), Sofia Stefan (aillière) et Ilaria Arrighetti (3ème ligne) ont fait au mieux, sans parvenir à endiguer une élimination prévue en raison d’une adversité trop relevée. Nul ne doute qu’un mondial n’a pu qu’apporter expérience et bagage techniques aux filles en vue de la saison à venir. Forcément une bonne nouvelle pour le Stade Rennais, qui va suivre d’un œil très attentif la sortie de ses petites « bleues » jeudi, souhaitant que ces dernières ne rentrent à Rennes que le plus tard possible ! Une demi-finale le 22 août est en jeu alors tous avec nos Stadistes Lénaïg, Jade et Caroline !

Rendez-vous sur France 2 jeudi à 20h45 !

Julien Bouguerra
Crédit photo : Stade Rennais Rugby et Isabelle Picarel